Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES RIVERAINS DU CANAL DES ARESQUIERS

LES RIVERAINS DU CANAL DES ARESQUIERS

Site de l'Association des Riverains du Canal des Aresquiers (ARCA)


Les Aresquiers de Lucette : épisode 3

Publié par arca sur 16 Décembre 2015, 20:03pm

Pendant que certains s'agitent dans l'ombre administrative pour effacer le passé, quelques vivants font encore vibrer les souvenirs en noir et blanc.

Ici le fameux pont-passerelle, en 1970, dont il ne reste actuellement qu'une pile sur la rive habitée.

Lucette et sa mère Marie-Louise dite "Louisette" sur le bord du canal en 1938

Lucette et sa mère Marie-Louise dite "Louisette" sur le bord du canal en 1938

Louisette Delmas, la maman, devant son restaurant

Louisette Delmas, la maman, devant son restaurant

Lucette adolescente sur la barque près de la passerelle des Aresquiers

Lucette adolescente sur la barque près de la passerelle des Aresquiers

Un chat sur le canal dans les années 40. Un petit hommage à Claudine, secrétaire de l'ARCA, la "maman des chats" du canal

Un chat sur le canal dans les années 40. Un petit hommage à Claudine, secrétaire de l'ARCA, la "maman des chats" du canal

L'escalier de la passerelle en 1964, côté plage, face aux maisons sises de l'autre côté du canal

L'escalier de la passerelle en 1964, côté plage, face aux maisons sises de l'autre côté du canal

Une belle image de l'accès à la mer en 1964, par un chemin de terre battue, emprunté chaque été par des centaines de personnes. On distingue en bord de plage, les bâtiments qui allaient devenir les restaurants : "L'Escale", l'héritier direct de celui du bord du canal et "Le May Flower", plus tourné vers la jeunesse. La mer et la préfecture ont eu raison du travail des femmes et des hommes qui ont animé ces bords méditerranéens pendant presque cent ans.

Une belle image de l'accès à la mer en 1964, par un chemin de terre battue, emprunté chaque été par des centaines de personnes. On distingue en bord de plage, les bâtiments qui allaient devenir les restaurants : "L'Escale", l'héritier direct de celui du bord du canal et "Le May Flower", plus tourné vers la jeunesse. La mer et la préfecture ont eu raison du travail des femmes et des hommes qui ont animé ces bords méditerranéens pendant presque cent ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

René 15/11/2016 20:05

Chaque été je passais un mois de vacances à Vic chez ma tante, c'était fin des années 50 début des années 60 et tous les après midi on prenait notre vélo pour aller se baigner aux Aresquiers j'ai appris à nager ici, je me suis m^me baigné dans le canal , à l'époque l'eau ne devait pas être très propre car je pense que les constructions étaient dépourvues d'assainissement et les eaux usées étaient rejetées dans le canal. La passerelle était le seul moyen d’accès à la mer et aux deux restaurants, seules constructions en bord de plage..
Adulte, au fil de mes nouveaux voyages , j'ai vu la mer gagner,engloutir la plage de sable, engloutir le blockhaus et engloutir les deux restaurants. Ou s’arrêtera t elle ?
Des choix ont été fait, notamment l'accés direct en voiture à la plage, on ne peut pas revenir en arrière mais on doit sauvegarder note patrimoine.

monique 21/01/2016 21:56

bonsoir je suis une ancienne j'y ai passé mon enfance d'été mes premiers amours et les aresquiers étaient un coin fabuleux pour se promener le long du canal près de chez Lucette
Puis j'ai fini par m'installer à Frontignan, et passer demerveilleux moment de belles ballades,une naissance d'un petit frontignais qui continue à se promener le long de se canal et d'aller promener sur les plages des aresquiers Pourquoi expulse, Lucette est la mémoire de la vie des Aresquiers ce devrait être un endroit protéger comme tous le reste;C'est la vie de ces beaux coins, Remplacer sa maison par des campings hideux ou un hotel ou les gens seront irespecteux du site. Laissa la vivre et laisser ces descendants reprendre GARDER CETTE MEMOIRE C'EST LA VIE !!!!!!!!!!!!
Je m'y suis encore promener en novembre quand je suis allée voir mon petit fils......!!monique

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents